CONFERENCE “La fabrique urbaine du déjà-là” – Documents en ligne !

© Mikel Fernández Garcia (BUUR PoS)

La fabrique urbaine du "déjà-là" : vers de nouvelles pratiques qui valorisent l'existant

Ce jeudi 21.10.2021 avait lieu la conférence Be Sustainable “La Fabrique urbaine du déjà-là”, au See U à Ixelles. Nous sommes très heureux d’avoir pu acceuillir – en présentiel ! – un bon nombre de participants enthousiastes, ainsi que des orateurs inspirés et inspirants. Dès à présent, vous pouvez accéder aux photos de la journée, aux présentations des orateurs et à la vidéo.

Encore merci à tous d’avoir partagé ce moment avec nous !

Les acteurs de l’aménagement du territoire ont un rôle clé à jouer dans la réalisation de quartiers durables et résilients à Bruxelles. Comment nos pratiques doivent-elles évoluer pour répondre à ces enjeux ? Notre cadre de réflexion a posé la question de la fabrique urbaine du « déjà-là » ou comment concevoir des quartiers qui valorisent l’existant, qui portent une attention particulière aux contextes – matériels et immatériels- de ces lieux, dans une éco-logique de moyens, mêlant frugalité, adaptation et innovation. A l’inverse de la table rase qui ne s’embarrasse pas des contraintes du contexte, c’est une invitation à faire la ville autrement qui s’attache plus à la démarche qu’à la livraison d’un objet fini.

A l’aune de Be Sustainable, ces nouvelles pratiques qui composent avec le «déjà-là» ont été déclinées selon trois approches complémentaires :

  • Le « déjà-là » des acteurs : comment les dynamiques locales et les savoir-faire citoyens peuvent nourrir un projet et servir de ferment à une réelle adéquation de celui-ci à son territoire ? Comment une gouvernance inclusive du projet engageant la participation de toutes les parties prenantes peut révéler des potentiels impensés ? Comment les occupations transitoires peuvent aider à ressentir un territoire, à construire un programme approprié et à expérimenter de nouveaux modèles de gestion ?…
  • Le « déjà-là » du territoire : comment la compréhension et la valorisation des écosystèmes présents, des qualités du (sous-)sol, des paysages naturels, des maillages vert et bleu peuvent contribuer à la conception d’espaces ouverts résilients et offrant de nombreux services écosystémiques pour le quartier et ses habitants ?
  • Le « déjà-là » de la matière : Comment renouveler notre manière de construire en favorisant le maintien et la réhabilitation du bâti et des structures existants, en travaillant sur la réversibilité, le réemploi et la mobilisation de nouvelles filières, au service de projets sobres en ressources ?

vidéo en cours de réalisation (Tangente)