Quartier Magritte, Jette

© urban.brussels

Ce programme de rénovation urbaine ambitionne de restructurer le quartier en profondeur pour lui donner une meilleure lisibilité et estomper les ruptures urbaines existantes. Il vise également à participer à la redéfinition de son identité à travers l’établissement d’une vision partagée. L’héritage laissé par Magritte est une source d’inspiration en ce sens. Le Contrat de Quartier Durable « Magritte » doit en effet son nom à l’artiste belge René Magritte, car il a lui-même résidé dans le quartier.

Télécharger la fiche complète du projet

 

Ambitions du projet

L’ambition principale du projet étant de désenclaver le quartier, la métaphore du pont est utilisée selon différentes déclinaisons :

  • Jeter des ponts: Travailler les espaces publics et les espaces verts afin de recréer du lien et d’apporter une dimension récréative, participative, écologique et pédagogique. La thématique de l’eau y prend une place importante ;
  • Créer un pont d’or: Axer de nouveaux équipements de quartier sur le brassage socioculturel, l’animation et les loisirs, ainsi que l’éducation, l’accompagnement et le travail ;
  • Être sur le pont: Développer le potentiel de synergies des acteurs socio-économiques et socio-culturels du périmètre. Porter en priorité les projets répondant aux différentes problématiques identifiées mais pouvant également jouer un effet de levier pour dynamiser les initiatives environnementales ;
  • Passer le pont: Améliorer et étendre le réseau de déplacements existants et créer un réseau dédié à la mobilité active répondant à la problématique de l’enclavement spatial, en incluant dans chaque projet un volet exemplaire pour la réalisation des aménagements ;
  • Bâtir un pont pour ne plus dormir sous les ponts: Créer de nouveaux logements en privilégiant la piste des biens actuellement inoccupés ou des terrains abandonnés. Accompagner des propriétaires des biens concernés pour qu’ils réactivent eux-mêmes la fonction de logement à travers une action socio-économique ;
  • Un pont plus loin: Développer, au-delà des enjeux identifiés, une dimension supérieure liée au caractère exemplaire et durable de chaque opération en incluant une ou plusieurs thématiques à travers des thématiques basées sur la mobilité douce, la gestion durable de l’eau, la gestion durable des déchets, l’art comme outil d’expression, la réduction des nuisances en matière de pollution, la place de la femme dans la société, l’aide aux personnes précarisées.

Programme

  • Création /rénovation de logements assimilés au logement social ou de logements conventionnés ;
  • Réhabilitation et  requalification de l’espace public et du maillage urbain ;
  • Création d’équipements de proximité (priorité au brassage socioculturel, à la petite enfance et à la jeunesse) ;
  • Organisation d’actions socio-économiques et socio-culturelles (renforcement des liens synergies au sein du quartier et réappropriation de son identité);
  • Intégration de la durabilité environnementale.

Ces opérations s’articulent autour de 3 pôles spatiaux stratégiques :

  • Pôle 1 «À la charnière»
  • Pôle 2 «Dans la vallée»
  • Pôle 3 «Vers les cols et la crête»

Fiche d’identité

Désenclavement du quartier Magritte, actuellement quartier d’Esseghem de Jette

Contexte :

Le contrat de quartier durable Magritte se situe sur la commune bruxelloise de Jette, incluant les immeubles de logements sociaux du quartier Woeste/Esseghem. Le périmètre, densément bâti, est bordé au nord par la voie de chemin de fer, au sud par rue Léopold Ier, à l’ouest par le boulevard de Smet de Naeyer, l’avenue Charles Woeste et à l’est par la limite communale avec la Ville de Bruxelles (Laeken).

Phasage des travaux :

  • Début de l’étude : 2017
  • Approbation du programme : 2018
  • Mise en œuvre : 2018-2025 (élaboration des projets et chantiers)

Outil :

  • Le Contrat de Quartier Durable est un plan d’actions conclu entre la Région, la Commune et les habitants. Sa durée est limitée dans le temps (80 mois). Il porte sur un périmètre précis avec pour but d’améliorer le cadre et la qualité de vie des habitants. . Le Contrat de Quartier Durable fixe un programme d’interventions à réaliser avec un budget défini et un important subside régional.