Île de Nantes, France

Sanne Claeys

L’île de Nantes est un territoire situé entre deux bras de la Loire, au sud du cœur historique de la ville. La Loire et la proximité de l’océan Atlantique ont joué un rôle important dans l’histoire et le développement de la ville. L’emplacement, la superficie de la zone et le contexte ont offert une opportunité de développer un vaste projet urbain sur cet ancien site industriel, vers de nouvelles industries et activités économiques, tout en restaurant et protégeant l’écosystème de l’estuaire de la Loire. Aujourd’hui, la métropole nantaise dispose d’un nouveau centre métropolitain animé, complémentaire au centre historique existant, développé selon des principes de conception durable.

Télécharger la fiche complète du projet

 

Ambitions du projet

Les ambitions du projet ont été constituées et adaptées tout au long du processus. Ce processus a été divisé en trois phases, dont la troisième est en cours.

La première phase a commencé en 2000 et s’est achevée en décembre 2009. Sous la direction de l’équipe Alexandre Chemetoff (Atelier Île de Nantes), un Plan Guide de l’île de Nantes a été élaboré. L’ambition initiale était de rendre l’île plus attractive en mettant en valeur son identité fluviale, maritime et industrielle. Dans ce sens, les espaces abandonnés ont été utilisés de manière optimale. Le contact entre l’île et la ville et entre le fleuve et la ville ont été rétablis, tout en préservant le patrimoine industriel. L’île s’est développée de la rive nord vers le centre de l’île, dans la continuité du cœur historique de la ville.

La deuxième phase s’est déroulée de juillet 2010 à janvier 2017 sous la direction de l’équipe belge Marcel Smets et Anne Mie Depuydt (Uaps). Avec l’implantation programmée de grands équipements comme le CHU, cette phase marque un changement d’échelle pour l’île de Nantes qui devient un coeur de métropole multipolaire. Conformément à la phase précédente, le nouveau plan de développement s’appuie sur le paysage qui constitue la colonne vertébrale de l’île, afin de relier les différents quarties entre eux tout en préservant leurs identités.

La troisième phase s’étend de décembre 2017 à 2024. Elle a été confiée à la paysagiste Jacqueline Osty en collaboration avec l’architecte Claire Schorter. Leur approche est basée sur une lecture renouvelée du paysage, en particulier du sud-ouest de l’île. Elle répond au désir exprimé par les Nantais de renforcer les liens avec le fleuve et de conforter la nature en ville. Articulé aux autres projets urbains des rives de Loire, il permet à l’île de Nantes de jouer son rôle de coeur métropolitain en tirant parti de la présence du CHU.

 

Programme

  • 7 000 logements pour 20.000 habitants
  • 450 000 m² d’espaces économiques
  • 350 000 m² d’équipements (dont un hôpital)
  • 150 hectares d’espaces publics aménagés ou requalifiés (école, culture, services, parc, transports en commun) au cœur de la ville

 

Fiche d’identité

Réaménagement de friches industrielles en éco-quartier urbain mixte

Contexte:

L’île a une superficie de 337 hectares, une longueur de 4,9 km et une largeur maximum de 1 km. Celle-ci résulte de l’unification de plusieurs anciennes îles de tailles variées. En effet, la plupart des bras de Loire ont été progressivement comblés à la fin du 18ème siècle afin d’y développer des activités industrielles et de rendre les bras de Loire restants, facilement navigables. Le nom “île de Nantes” n’est apparu qu’au début des années 2000, avec la création du projet urbain.

Phasage des travaux:

  • 1987: fermeture des chantiers navals Dubigeon
  • 1991 : rénovation de la gare de l’Etat – premier signe de la transformation urbaine
  • 1996 : décision d’implanter le nouveau palais de justice sur l’Ile (Jean Nouvel)
  • Décembre 1999: nomination de l’équipe d’ Alexandre Chemetoff pour l’élaboration du plan guide de l’Ile de Nantes et du développement de la première phase (2000-2010)
  • 2003 : création de la SAMOA
  • 2010: nomination d’Anne-Mie Depuydt (Uaps) et Marcel Smets pour le développement de la seconde phase (2010-2017)
  • 2017: Nomination de Jacqueline Osty et Claire Schorter pour le développement de la troisième phase (2017-2024)

Outils:

« le Manifeste pour une île durable » – Manifeste sur les nouvelles figures de durabilité qui sert de cadre de références aux parties prenantes engagées dans l’aménagement de l’île de Nantes (2018)

Subsides:

  • Nantes Métropole
  • Fonds européens : FEDER, Revit, Concerto, Ecce, Refill
  • Subsides liés à des appels à projets spécifiques (Région, Ville, etc.)